lundi 19 octobre 2015

Le milieu est décidément trop petit

Je me balade assez souvent sur un site de rencontres homos. Il m'est arrivé de faire de chouettes rencontres, amicales ou plus que ça.

Pas vraiment absolument à la recherche d'une copine mais n'étant pas fermée non plus à l'idée, j'ai parcouru quelques annonces et répondu à deux d'entre elles.

Il y a une demi-heure, j'ai reçu une réponse de l'une d'elle, et il s'avère que c'est une personne que je "connais". Pas personnellement, mais de nom. Et surtout parce qu'une de mes exs ne lui dirait pas non, malgré l'inimitié qu'elle nourrit à son égard.

Quand à moi, je ressens une irrépressible envie de lui dire ses quatre vérités: en effet, en janvier de cette année, lors d'une soirée lesbienne, elle a attendu que je m'absente pour passer derrière la fille qui m'accompagnait (et que je considérait comme ma copine, à l'époque) et lui caresser le dos. Jalouse de nature, si j'avais été présente, je lui aurais grogné dessus, mais elle a été assez maligne pour attendre que je m'éloigne. Evidemment, ça ne m'a pas plus, la fille qui m'accompagnait a été assez choquée de ce genre de comportement (et moi aussi, d'ailleurs).

Finalement, malgré ce que certaines de mes amies hétéros peuvent me dire, les filles peuvent être, elles aussi, irrespectueuses et lourdes lors de soirées, et se permettent de draguer des filles qui sont clairement avec quelqu'un. C'est une des raisons pour lesquelles je ne vais plus dans ce genre de soirées, elles me font trop penser à un étal de boucherie.

Je dois encore réfléchir si je vais lui répondre ou pas.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire